Presse
















Côtes d’Armor. Odile de Mellon, candidate FN aux législatives sur la 2ème circonscription [Interview]



Odile de Mellon est la candidate Front National dans la 2ème circonscription des Côtes d’Armor (Dinan) pour les prochaines élections législatives. Son suppléant est Jacques-Antoine Haëntjens. Odile de Mellon est par ailleurs la chef de file du FN dans le département et a déjà été candidate aux élections départementales sur le secteur de Broons en 2015.
Nous avons envoyé un questionnaire à tous les candidats de la deuxième circonscription. Si vous êtes candidat et que vous ne l’avez pas reçu, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse contact@breizh-info.com.
Breizh-info.com : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Odile de Mellon : Odile de Mellon, 65 ans, mère de famille de 7 enfants. Secrétaire départementale FN ; candidate pour la 4ème fois, après les élections Sénatoriales de 2014, les Européennes de 2014, les départementales de 2015.
Breizh-info.com : Qu’est-ce-qui vous a amené à rentrer en politique ?
Odile de Mellon : Le souci de redresser mon pays et laisser à nos enfants un pays libre, non soumis, prospère et fier de ses racines. Seul le FN défend ces valeurs.
Breizh-info.com : Pourquoi avoir décidé de vous présenter sur cette circonscription ?
Odile de Mellon : Cette circonscription est celle que j’habite et où ma famille est implantée depuis toujours. Je la connais bien et j’ai envie de défendre sa beauté géographique, son patrimoine historique, ses habitants les plus ruraux comme ses entreprises innovantes.
« Celles qui simplifieront le découpage administratif des territoires : communes, départements, Nation » 
Breizh-info.com : Quelles sont les principales mesures législatives que vous voudriez faire voter en tant que député ?
Odile de Mellon : Les lois renforçant la sécurité des français : le contrôle de nos frontières et la sortie de l’espace Schengen.
Celles qui simplifieront le découpage administratif des territoires : communes, départements, Nation.
Celles qui feront primer les lois françaises sur les lois européennes. Qui favoriseront la politique familiale : relèvement du quotient familial, relèvement des allocations familiales, rétablissement de la demi-part des veuves. Qui développeront une vraie politique en faveur des handicapés.
Celles enfin qui limiteront l’immigration déraisonnable, qui menace notre identité.
« Contre l’immigration massive imposée par l’UE »
Breizh-info.com : Et celles contre lesquelles vous vous battrez ?
Odile de Mellon : Contre l’immigration massive imposée par l’UE, contre l’euthanasie, contre la loi Taubira, contre les traités TAFTA et CETA.
Breizh-info.com : Seriez-vous soumise à la logique de parti ou bien serEez-vous prête à voter pour une proposition de loi intéressante, même si elle venait d’un député d’une autre couleur politique ?
Odile de Mellon : Oui, prête à voter pour une loi si celle-ci est conforme à nos valeurs en respectant la discipline de groupe.
Breizh-info.com : Quel regard portez-vous sur l’élection d’Emmanuel Macron au poste de président de la République ?
Odile de Mellon : C’est une élection organisée par le système politico-médiatique et par l’oligarchie pour accélérer la mondialisation et amener le peuple français vers l’Europe fédérale à marche forcée, pour nous faire rentrer dans la soumission à l’UE et à l’islamisme.
Breizh-info.com : Un mot sur vos concurrents dans cette circonscription ?
Odile de Mellon : 14 candidats… c’est la démocratie, les électeurs auront le choix. Seule la candidature LR fait doublon avec celle d’EM, puisque ce Parti est au gouvernement et même à sa tête avec M. Édouard Philippe. Ils devraient s’appeler EMLR.
Breizh-info.com : La députation est un mandat national. Joueriez-vous malgré tout un rôle local ?
Odile de Mellon : Je ferais remonter au plan national, les revendications et les problèmes soulevés par mes concitoyens costarmoricains.
Breizh-info.com : Vos lectures du moment ?
Odile de Mellon : C’est personnel…
« M. Macron  a oublié la crise identitaire »
Breizh-info.com : Le mot de la fin, pour nos lecteurs et vos électeurs.
Odile de Mellon : M. Macron a fait campagne sur la crise économique et sociale de notre pays, il a oublié la crise identitaire …
La France est en danger. Les forces conjuguées d’un mondialisme forcené et d’un Islam conquérant menacent 1000 ans d’histoire. Seule Marine Le Pen possède la stature et la force pour incarner et opérer le nécessaire redressement national.
Elle m’a confié le soin de livrer bataille aux élections législatives dans la 2° circonscription des Côtes d’Armor. Au pays de Du Guesclin et de Beaumanoir, là où brille la magnifique côte d’Emeraude, nous sommes fiers de nos racines, de notre mode de vie et de notre culture.
J’en appelle à mes concitoyens pour lutter localement contre la déstabilisation des territoires, l’empilement des strates administratives, pour le renforcement des communes et des départements. Je les invite nationalement à s’opposer à l’immigration invasive et à une Union Européenne à bout de souffle qui n’a rien résolu de nos maux.
Bref, à reprendre en main notre destin pour que nous puissions transmettre à nos enfants ce que nous avons reçu et pour que Vive la France !
photo: Odille De Mellon[cc] Breizh-info.com, 2017

Législatives à Dinan. Odile de Mellon se présente pour le FN

  • Jacques-Antoine Haëntjens est le suppléant d'Odile de Mellon, candidate FN aux élections législatives dans la deuxième circonscription des Côtes-d'Armor, celle de Dinan.
    Jacques-Antoine Haëntjens est le suppléant d'Odile de Mellon, candidate FN aux élections législatives dans la deuxième circonscription des Côtes-d'Armor, celle de Dinan. | Ouest-France.

La secrétaire départementale du Front national, retraitée, est candidate aux élections législatives dans la deuxième circonscription des Côtes-d'Armor, celle de Dinan. Son suppléant est Jacques-Antoine Haëntjens.
Odile de Mellon s’est déjà présentée aux dernières élections sénatoriales, européennes et départementales. Cette fois, elle se porte candidate aux élections législatives dans la deuxième circonscription du département, celle de Dinan, sous la bannière Front national - Rassemblement bleu Marine. Son suppléant est Jacques-Antoine Haëntjens, ancien légionnaire et colonel à la retraite, âgé de 66 ans.

"Un engagement viscéral"

La suite logique d’un "engagement viscéral" en politique, pour cette mère de sept enfants à la retraite, dont le mari Gérard de Mellon siège au conseil régional. L’habitante de Sévignac espère imposer dans cette campagne les thèmes de ces "centres de villes moyennes qui meurent" et de la "crise identitaire". Un thème que le Front national rattache aux problématiques liées à l’immigration et à "la lutte contre l’islamisme radical".

"Revaloriser le rôle du maire"

S’érigeant en "seule force politique d’opposition au gouvernement d’Édouard Philippe et Emmanuel Macron, qui tentent de nous emmener vers un mondialisme à marche forcée", la candidate refuse de "rester soumise à l’Europe, qui nous impose ses lois. On s’éloigne trop du peuple, il n’y a plus de dialogue. Il faut revaloriser le rôle du maire, qui, lui, connaît bien ses administrés."
Autre sujet majeur pour la secrétaire départementale du Front national, "la famille, qu’il faut défendre, en tant que première cellule de la société".
Les élections législatives auront lieu les 11 et 18 juin. Treize autres candidats se présentent dans la circonscription de Dinan













Un article du Figaro sur la dispartition des Eglises daté du 27 Décembre 2013 :


Un autre du Figaro également présentant quelques analyses pertinentes, notamment sur le mariage homosexuel et le nouveau "rapport" d'intégration :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire